click tracking
Alu-Rex > Blogue sur les gouttières et la gestion des eaux pluviales

Les avantages des protège-gouttières à double couche sur les protège-gouttières à simple couche sont bien réels

À lui seul, le marché nord-américain propose plus de 200 protège-gouttières, et c’est sans compter les centaines de brevets déposés sur des systèmes de gestion des eaux pluviales.

Les inventeurs et manufacturiers s’efforcent de produire le meilleur parefeuilles possible à un prix raisonnable, mais les propriétaires de maison demeurent sceptiques quant à la performance de cette catégorie de produits. Trop souvent, en effet, l’obstruction des gouttières persiste après l’installation d’un dispositif de protection; parfois, c’est carrément le protège-gouttières lui-même qui se bloque.

À l’écoute des consommateurs, Alu-Rex a décidé de s’attaquer de front à la source de ce scepticisme. Le résultat, le tout nouveau système DoublePro, brille par son ingéniosité.

Les limites des filtres fins

Comment éviter qu’une gouttière se bouche? La réponse ne va pas de soi.

La pose d’un parefeuilles à filtre fin semble pleine de bon sens à première vue. Ce type de protège-gouttières consiste souvent en une membrane qui ressemble à une moustiquaire dont les trous n’ont pas plus de 1 ou 2 mm. De fait, ces produits se démarquent depuis longtemps par leur capacité à empêcher les débris aussi petits que les granules de bardeau et les aiguilles de pin d’obstruer la gouttière.

À moyen et à long terme par contre, l’accumulation de substances collantes comme la vase, le pollen, le goudron du bardeau et la sève finit par se cimenter dans les mailles de la moustiquaire. L’action du vent, de la pluie et même d’une brosse déloge difficilement ces agents adhésifs. En définitive, le pare-feuilles à filtre fin ne règle pas le problème des protège-gouttières qui se bouchent.

De simple à double couche pour bloquer les débris fins

L’aluminium perforé a lui aussi fait ses preuves depuis des décennies. Les membranes à simple couche ont proliféré vu leur robustesse et leur bon compromis entre filtration des débris et absorption des eaux de pluie. En outre, grâce à leur surface lisse qui facilite le retrait des accumulations, ces membranes ont réduit la fréquence et la difficulté de la corvée de nettoyage au sommet d’une échelle.

Pour l’équipe d’experts d’Alu-Rex, le choix s’imposait : se détourner des filtres fins et exploiter plutôt les caractéristiques de la membrane d’aluminium pour concevoir DoublePro.

De simple à double couche pour réduire les obstructions de protège-gouttières

La grande trouvaille a consisté à doubler la membrane protectrice. L’utilité première de la membrane du dessous consiste à empêcher les débris qui traversent la première couche d’entrer et de bloquer la gouttière. Ses grandes perforations oblongues sont désalignées d’avec les micro-ouvertures du dessus, de sorte qu’une aiguille de pin, par exemple, perd tout accès direct à l’intérieur de la gouttière.

 

Tout filtre doit être nettoyé à l’occasion, et le parefeuilles n’échappe pas à cette règle. Seulement, dans ce cas-ci, c’est l’action de la pluie et le vent qui se charge du gros du travail, ce qui contribue à espacer au maximum les entretiens humains. La juxtaposition par Alu-Rex de deux couches d’aluminium perforées optimise cet auto-nettoyage. L’aluminium lisse, les ouvertures du dessus, le vide entre les deux membranes et les grandes perforations de la deuxième membrane se conjuguent dans le système DoublePro pour laisser circuler sève, goudron, pollen et autres substances collantes jusqu’à leur évacuation normale par la gouttière.


Alu-Rex croit tellement dans ses protège-gouttières à double couche DoublePro qu’elle a amorcé des démarches pour en breveter la technologie qui sera baptisée EclipseMC.

Produits en vedette

image/svg+xml
Conditions d'utilisation  |  Protection de la vie privée
© 2019 Alu-Rex inc, Tous droits réservés.

ERREUR :